Test Bluray – L’Oeil du mal (Eagle Eye – 2008)

Synopsis :

Jerry et Rachel ne se connaissent pas, mais un cauchemar leur a donné rendez-vous. Parce que quelqu’un l’a fait passer pour un terroriste et qu’il est désormais recherché par toutes les polices, Jerry n’a pas d’autre choix que d’obéir à la mystérieuse voix qui contrôle chacun de ses faits et gestes. Rachel est elle aussi obligée d’obéir, sinon ce sera son fils, Sam, qui le paiera de sa vie…

Dans une course contre la montre où la manipulation et l’hyper technologie sont reines, les deux jeunes gens doivent accomplir tout ce que la voix leur demande, quels que soient les risques. S’ils veulent survivre au piège, ils vont devoir à la fois échapper à leurs poursuivants et percer le secret de ceux qui mènent ce jeu infernal.


Caractéristiques techniques  :
Format : 2.35:1
Codec : H.264/MPEG-4 AVC
Zone : Free
Durée : 114 min

Audio : Dolby True HD 5.1 + Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Anglais + Français
Film : Comment ne pas penser à d’autres films en regardant celui là ? On a l’impression de se retrouver dans un mélange d’Ennemi d’état, de Die Hard 4 et d’une touche de 2001 l’Odyssée de l’espace. Alors certes, ça sent un peu le vu et revu mais qu’en est-il du reste ? Et bien, de l’action, on peut dire qu’il y en a ! Le réalisateur D.J. Caruso (qui a réalisé Paranoïa, aussi avec Shia Leboeuf) nous a concocté un film plutôt dynamique sous forme de course contre la montre dirigée par une voix féminine donnant des ordres à nos deux pauvres innocents (Leboeuf et Monaghan). Les cascades sont réalistes, l’action y est bien emmenée la plupart du temps. Mis à part cela, rien de bien transcendant…et surtout pas le classique cliché du patriotisme américain, remise de médaille, musique héroïque et compagnie…

En résumé, on peut trouver ce film intéressant à condition d’avoir mis en veille son cerveau pendant deux petites heures. Non, ce n’est pas si catastrophique mais nous sommes loin du chef d’oeuvre. Je mets toutefois une note moyenne pour le divertissement qu’il propose.


Image : Très bonne définition, excellent piqué, contraste excellent. De très légers fourmillements à de rares moments mais le travail réalisé lors des scènes nocturnes est formidable. Pas un top démo par rapport à ce qui se fait aujourd’hui mais une image excellente tout de même.


Son : Le Dolby True HD (VO) restitue un son de grande qualité et sans vraiment de perte. Les basses sont bien présentes pendant les scènes d’action et les aigus sont aussi bien nets, les voix sont par exemple très claires. A noter que l’OST de Bryan Tyler colle parfaitement et nous plonge dans l’ambiance stressante et dynamique du film.

oOb

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *